search

Œuvres choisies de Gresset - 1794

100,00 €
Aucune taxe

Edition ornée de 5 figures en taille douce dessinées par Moreau le Jeune.

Quantité
Article en stock

A Paris, Didot, 

Chez Saugrain – 1794. 174 pp

In-12 (12,5 cm * 8,5 cm), maroquin rouge, plats ornés d'un encadrement doré, dos lisse orné, roulette intérieure dorée, (Reliure de l'époque). Une charnière supérieure usée.

Exemplaire provenant de la bibliothèque de Ludovic Froissart, avec ex-libris.

Extrait de l'Académie Française : 

"J-B-L GRESSET : Né à Amiens en 1709.

Débuta comma professeur chez les jésuites ; il écrivit, à 24 ans, Vert-Vert, « phénomène littéraire», selon l’expression de J.-B. Rousseau ; cet ouvrage valut à son auteur d'être relégué à La Flèche. Il écrivit encore le Carême impromptu, le Lutrin vivant, la Chartreuse, des comédies, dont la meilleure, le Méchant, lui ouvrit les portes de l'Académie.

Il y remplaça, le 28 mars 1748, Antoine Danchet, et fut reçu par Claude Gros de Boze, le 4 avril suivant. Il fut l'un des protégés de Mme de Pompadour ; la verve des chansonniers s'exerça contre lui. En 1754, il réclama l'obligation de résidence pour les évêques académiciens ; il reçut Louis de Boissy et flétrit, dans son discours, « l'indécence des brigues » ; il répondit également aux discours de réception de d'Alembert et de Suard.

Il fonda l'Académie d'Amiens dont il fut nommé président perpétuel ; ayant encouru la disgrâce royale, il se retira dans cette ville. Sur le conseil de l'évêque d'Amiens, il brûla plusieurs œuvres inédites ; cet acte de soumission lui attira de vives attaques de la part de Voltaire. Membre de l'Académie de Berlin. De Cayrol a écrit un Essai sur la vie et les ouvrages de Gresset.

Mort en 1777."

1 Article