ICHTYOLOGIE (poissons) - Encyclopédie Panckoucke - (1788)

930,00 €

L'Encyclopédie méthodique - 1 volume de texte et 1 volume de planches (102 pl.)

Quantité
Article en stock

2 vols in 4 reliés d’époque. Dos et plats en cartonnage.

Etat d’usage

Tome III, poissons (1787) Avis du Sieur Panckoucke sur le retard qu'a éprouvée la vingt-deuxième livraison, sur le plus grand nombre de volumes qu'aura l'ouvrage, et sur le temps où il doit être fini (pages 1 à 8)

Nom des auteurs, par ordre alphabétique, de la partie de Médecine (page 8)

Sixième Ordre : Poissons, des écailles et de nageoires.

Introduction (pages I à XXXVII) Manière de préparer les poissons pour les garder dans les Cabinets (pages XXXVIII à XLI)

Notice des principaux ouvrages qui traitent des Poissons (pages XLII à LI)

Table alphabétique des noms latins… (pages LII à LVIII)

Table alphabétique des étymologies connues, grecques ou latines, des noms génériques employés dans ce Dictionnaire (pages LIX à LX) ABACATUAIA à ZINGEL (pages 1 à 435)

Discours préliminaires et plans du dictionnaire des Insectes (pages I à CCLXXXVIII)

 

L'Encyclopédie méthodique, dite « Encyclopédie Panckoucke », est une encyclopédie monumentale fondée sur l'Encyclopédie ou Dictionnaire raisonné des sciences, des arts et des métiers de Diderot et d’Alembert avec l'objectif de l'améliorer et de la compléter.

À la différence de cette dernière, elle est divisée en matières réparties sur 40 dictionnaires scientifiques. On visait ainsi à remédier au fractionnement jugé excessif de l'ouvrage de Diderot, qui obligeait « à lire cent articles pour avoir une idée suffisante d'un sujet. On voulut essayer si, en procédant différemment, l'analyse et la synthèse n'aboutiraient pas à une meilleure conciliation ».

Elle fut lancée par souscriptions en 1782 par le libraire Charles-Joseph Panckoucke, établi à Lille puis à Paris, où il avait réussi à créer le premier empire journalistique de l’époque. Le libraire-éditeur, Clément Plomteux, établi à Liège, le seconda entre 1782 et 1789.

La publication s'échelonna sur un demi-siècle, et prit fin en 1832. Après la mort de Charles-Joseph Panckoucke survenue en 1798, la publication fut assurée par son gendre et associé, Henri Agasse (1752-1813), puis par sa fille Antoinette-Pauline Agasse, veuve de ce dernier.

Cette entreprise, à laquelle participèrent plusieurs centaines d'auteurs, aboutit à un ensemble de 206 volumes (159 de texte sur deux colonnes et 47 de planches), comportant plus de 125 000 pages et près de 4 500 gravures.

Le titre complet est : L’Encyclopédie méthodique ou par ordre de matières par une société de gens de lettres, de savants et d'artistes ; précédée d'un Vocabulaire universel, servant de table pour tout l'ouvrage, ornée des portraits de MM. Diderot et d'Alembert, premiers éditeurs de l'Encyclopédie.

1 Article
Nouveau produit